mardi 13 septembre 2016

EPOQU'AUTO 2016






Le Club sera encore présent au salon Epoqu'auto à Lyon du 4 au 6 novembre 2016.
Venez nous rencontrer nous pourrons échanger autour d'une bière ou autre...
Pour venir: contactez nous nous avons des entrées à tarif préférentiel.

Et puis pour les membres du Club retenez la date de ce weekend cela sera l'AG!!!!!!!!

jeudi 2 juin 2016

BOL D'OR

 Bonjour à tous ci-dessous un mail reçu, nous devons donner une réponse mais si c'est pour être 2 ou 3 pas la peine de descendre et passer pour des charlots, d'où le sondage au dessus, merci de nous donner votre avis, j'ai laissé libre les commentaires, donc merci de nous faire avancer...

Le bol est le week-end du 17-18 septembre


Bonjour Monsieur Fournil,

Suite à notre appel téléphonique je vous fais parvenir comme convenu les informations supplémentaires :

Cette année en marge de cette 80 ieme édition nous souhaitons mettre à l'honneur dans un village Vintage & Classic des motos anciennes lors d'expositions mais aussi des clubs de motos anciennes comme le votre.
Nous avons la volonté de créer un espace réservé pour le club dans ce village, dont le but serait d'avoir une dizaine de clubs qui dispose de motos ayant une histoire avec le Bol, mais aussi des moyens pour exposer leurs biens.

Cette année contrairement à l'an dernier, nous avons mis en place une invitation pour les clubs qui souhaite exposer :
- Terrain nu
- Branchement électrique
- 2 billets Concentration par moto exposée
- Parkings exposants
Par ailleurs nous avons aussi mis en place une offre billetterie pour le club : 9 billets achetés, le 10éme offert.
Pour plus de détails sur les billets voici le lien : http://www.boldor.com/fr/billets/2016-la-billetterie-du-bol-d-or-est-ouverte-899.html
www.boldor.com
Site officiel du bol d'or. Informations et réservation. Actualité, pilotes, calendrier, classement, photos, vidéos, accès


Nous serions très heureux de pouvoir accueillir un club de qualité comme le votre sur un événement tel que le Bol d'or.

Je reste à votre entière disposition pour toutes autres informations


Ci-joint je vous laisse l'offre club avec mes coordonnées pour que l'on puisse échanger sur le sujet

Très Cordialement




Mr Pierre ESTRIPEAU
Assistant Commercial & Animations

Larivière Organisation - AMCF SPORT
12 rue Mozart 92587 Clichy Cedex


jeudi 19 mai 2016

Coupes Moto Légende




Les 21 et 22 mai 2016 se tiendra la 24e édition des Coupes Moto Légende. Sur le circuit de Dijon-Prenois, retrouvez : un millier de motards en piste répartis en douze séries regroupant des motos des origines à 1988, une nouvelle série dédiée aux café-racers, des champions du monde, des modèles d'exception au sein de la centaine de clubs, un village marchands regroupant boursiers et professionnels et de nombreuses animations... sans oublier le Rallye Touristique de Côte-d'Or. Deux nouveautés cette année. La piste de karting accueillera les cyclos et motos de petites cylindrées de 50 à 200 cm3 de 1945 à 1988 (limite 25 ch) et une vente aux enchères sera organisée.

Le club sera présent et vous pourrez retrouver sur la piste, dans la série L, le grand pilote "El Morvandiau" et sa terrible machine à base de 900 BO.

Ne ratez pas ce week-end 100% motard !

vendredi 13 mai 2016

La GALVACHE vue par les LOC

Les Locteux à la Galvache

La balade des Galvachers ou plus simplement La Galvache c'est un rassemblement motos qui dure 4 jours dans le Morvan, le tout organisé par le BOCF autrement dit le Bol d'Or Club de France.
C'est Julien qui se colle à l'organisation, 4 jours de convivialité et de balades dans des endroits plutôt méconnu par ceux qui ne sont pas du coin. Il ronchonne des fois un peu Julien mais au final il aime ça, Julien c'est aussi une boutique de pièces Vintage Moto parts, vous y trouverez pleins de choses et c'est vendu dans un bon esprit.
Bref revenons à la Galvache, c'est Loche qui avait lancé l'idée d'y participer depuis un bon moment et au final ça s’est fait, départ le vendredi après-midi pour un retour le dimanche.
On s’était donné rendez-vous au local à 17h Loche étant pris par son boulot avant, finalement c’était 16h. Après un vendredi à préparer les affaires et à attendre avec impatience notre première grosse balade de l’année, j’étais comme un gosse… je reçois un SMS juste après 15h »Je suis au local », oh purée je vais finir par être à la bourre, donc je range mes affaires et parti pour le local. Tout le monde était déjà là, on discute cinq minutes et nous voilà parti, donc Loche, François, Laurent (un gars connu aux motards du 38) avec sa copine Vanessa (un numéro la petite) et donc moi. Stéphane et Coco doivent aussi y aller mais ils sont partis plus tôt pour faire du tourisme en route.
Un temps magnifique pour partir, limite presque trop chaud sous le blouson, heureusement on passe par les petites routes, direction les Dombes pour aller sur Mâcon. Première pause en ville, pas loin de la maison où Loche habitait en étant gosse ou quelque-chose comme ça. Vanessa commence à se plaindre d’avoir mal à son fessier, drôle d’idée enfin surtout si l’on ne sait pas qu’elle est la passagère de Laurent, pour être plus clair elle est sur un petit bout de selle en position de grenouille (les reposes pieds étant plutôt haut perchés sur une Street Triple), cette moto n’a pas de poignée à l’arrière donc pas facile de se tenir et pour couronner le tout elle a un sac à dos presque aussi gros qu’elle. La route risque d’être un peu longue mais elle est solide Vanessa et surtout maintenant qu’on est parti on va aller jusqu’au bout.
Passage par le centre-ville pour reprendre la route, le ventilateur tourne un maximum, il est temps qu’on reprenne les départementales pour que tout le monde respire…
Direction Cluny puis Montceau Les Mines, que des belles routes de campagnes avec des beaux décors, on est tous dans le même rythme avec Loche devant qui nous emmène avec son GPS. C’est cool d’ailleurs, nous on a juste à suivre sans trop savoir où on va ni comment on y va, ça nous plait bien. Une petite pause pour se soulager un peu. Vanessa a tenu le coup, il reste une heure mais on ne lui dit pas trop fort !! Direction Autun, Loche nous fait visiter un lotissement, parait-il que c’est le GPS qui voulait absolument passer par là, bon peut-être je ne suis pas un spécialiste. A une demi-heure de l’arrivée on fait le plein des motos pour être fin prêt le lendemain, on cherche les pancartes La Peurtantaine, c’est le nom de notre gîte, c’est facile à trouver et nous voilà arrivés en rien de temps.
C’était une très belle et agréable balade qui a presque passé trop vite, sauf peut-être pour Vanessa…
On est accueilli par Julien, qui nous propose rapidement une bière bien méritée. Stéphane et Coco sont là. Il y a une petite dizaine de motos, quelques Bol D’or, celle de Julien que l’on pourra voir tourner aux CML dans 2 semaines, d’autres modèles différents pratiquement d’origine, une VFC et une shadow (un peu perdues) et une autre Bol d’Or qui appartient à un jeune avec une casquette de travers et un petit accent mi Lorrain/mi Belge mais avec une moto montée en café racer, bien rabaissée, roues à rayons, cul de selles et feu de Bol d’Or mais bien raccourci, bien fait avec goût surtout, ça fait une belle machine qu’il a monté tout seul dans son garage.
On fait connaissance de l‘équipe BOCF arrivée et c’est l’apéro suivi d’un repas dans le réfectoire. Pour la digestion quelques dégustations d’alcool que quelques-uns ont apportés, ils se reconnaitront surtout le Lorrain et notre guide. C’est bien bon tout ça sauf le mélange Portugais qui avec son goût bizarre n’a pas fait beaucoup d’amateurs.
On est dans un endroit super, dortoir avec une piaule pour 5 et je ne sais combien de chambres, douches, tout le confort… Par contre les dortoirs ça me rappel des nuits presque blanche à cause de certains qui ronflent, certes je suis un peu sensible pour dormir mais j’en connais qui font un bruit pas possible… D’ailleurs en parlant de ça, à l’heure de se coucher je me retrouve dans une chambre avec Loche et François qui doit terminer une petite dernière cigarette, elle a un gout bizarre mais bon il parait que c’est de l’herbe de Provence, je ne savais pas que ça se fumait…
Tout ça pour en arriver au fait qu'une fois coucher et bien Loche se lâche, il ronfle le malheureux comme on ne peut se l’imaginer, ça monte dans les tours, ça s’arrête, ça repart de plus belle, bref je me dis qu’il y a un tas de chambres, il doit bien y avoir un lit tranquille libre où je serais bien, donc je prends mon duvet et je me couche tranquillement dans une piaule semblant vide. Sauf que ce remue-ménage m’a fait perdre le sommeil et j’ai mis du temps à le retrouver.
Réveil assez tôt le lendemain, on est donc samedi à 7h30 et tout le monde est debout, prêt à partir. Un café et une tartine et on s’équipe pour une balade vers le mont Beuvray,
 bel endroit historique datant des Gaulois et où l’on a croisé un rassemblement de Panhard, il y en avait partout. Retour par les petites routes de montagne, on se fait plaisir sur la fin avec les belles routes et de grands virages. Le gamin avec le petite 125 se débrouille nickel, il est toujours dans le groupe de tête et fait son possible pour nous suivre, il est motivé le gosse.
Retour au gîte, les saucisses et merguez nous attendent. Après notre sandwich sous un beau soleil, c’est limite un départ de sieste mais c’est le moment de partir pour la balade de l’après-midi, un peu précipitée j’ai trouvé mais bon on a hâte que ça bouge. Et c’est direction… je ne sais pas... mais on y va. Nous voilà parti et au bout d’un moment j’aperçois Loche arrêté sur une route sur la gauche, un signe de la main tout semble aller mais alors qu’est-ce qu’il fait là ?
! Un vrai mystère… On s’arrête à la station d’essence et affectivement pas de Loche ni de Julien, Steph appel, pas de réponse… Bon on attend on verra bien… Après 10 bonnes minutes les infos arrivent, ils ne vont pas tarder, Loche avait perdu son GPS, il fait une réparation de fortune. Si notre guide perd son matériel qu’est-ce qu’on va devenir hein François ? Regroupement et re-départ, on commence à être nombreux une trentaine de motos, des vieilles, des sportives, des grosses, des petites, des neuves, des belles en fait elles sont toutes belles…
Au passage à Autun François et le jeune en 600XT (je crois que ça va calmer son envie de faire des wheelings) se font arrêter par les flics dans un rond-point, après quelques minutes de suspens ils repartent, tout est OK. Avec ces gens-là on ne sait jamais ce qu’ils peuvent trouver.
Petite pause pour cueillir de l’ail des ours puis visite d’une cave avec dégustation et reprise des belles routes de la région.
Une petite bourre dans la montée du retour et c’est bientôt l’heure de l’apéro. Sandwich et merguez au menu, mais ça serait pas la même chose que ce midi ? Ha non ce soir on a un DJ, il va nous passer de la bonne musique il nous a dit... On en reparlera je crois.
La nuit tombe avec la fraicheur de la campagne du Morvan, un petit groupe a eu l’idée de faire un feu de branchages et de quelques brindilles il se transforme en un bon feu de joie,
notre Steph est sur le coup et il y passe de belles branches bien fournies qui nous réchauffe, une tournée par Julien pendant que la musique proposée par notre DJ ne fait pas l’unanimité, entre Cloclo et les Forbans je me rappel même plus des morceaux tellement c’était pas ce qu’on attendait… Ha si Gérard Lenormand puisque cette chanson qui a envoyée François se coucher.
Aller c’est l’heure de se coucher on est déjà dimanche et on aura de la route à faire. Endormi comme un bébé après avoir bu quelques bières, je me suis même demandé si elles n’étaient pas sans alcool tellement elles sont bien passées… Vers 4h du matin, j’entends un bruits, un gars qui rentre dans la chambre et qui a l’air perdu, surement des restes d’alcool lui ont embrumé l’esprit, il regarde un lit et se pose dessus, même pas 5 minutes plus tard, il est parti à ronfler, Loche à coté c’est un vrai petit joueur. Oui mais alors moi je fais comment pour dormir ? Je vais pisser ça sera déjà ça de fait, en passant je vois des chambres ouvertes et libre, ça fait tilt, je prends mon sac et un nouveau lit, finalement la musique s’arrête et je fini la nuit tranquillement.


C’est maintenant l’heure du retour, on range les affaires, un dernier café, Vanessa reprend son sac à dos. On est fin prêt avec encore un temps magnifique pour cette dernière balade du weekend, oui ça fait plaisir de reprendre la route, limite on aurait aimé que ça soit plus loin pour profiter plus...

De retour à la maison avec des images plein la tête et le sentiment d’avoir passé un excellent weekend ou en Locteux « un bon weekend de merde » avec des pôtes et des motos, vivement l’année prochaine pour la Galvache.

mardi 26 avril 2016

IRON BIKERS 23-24 Avril 2016 circuit Carole

Un petit compte rendu des Iron Bikers par Sandro notre correspondant pour l'île de France

Arrivé le vendredi soir pour monter le stand avec Jo, Pierre, Pat et Jean-phi qui est resté dormir…
Un petit apéro juste pour dire et 1 Kg de cassoulet pour Jean-Phi et moi, car les autres ne sont pas resté avec nous, autant vous dire que le reste de la soirée et même de la nuit a été un remake de la soupe aux choux à Carole !!!...
Le samedi matin il fait déjà froid et l'on attend pire pour la fin de journée et le dimanche...
Chacun se prépare à rouler, mais vent froid, donc piste froide et pneus qui chauffent mal, on va tous rester calme sur les prises d’angles…
Dans l’après-midi ce n’est pas si mal et je découvre une nouvelle machine une bête de course même !
Je n’ai changé que le moteur par rapport à l’an dernier, mais c’est un p’tit monstre et toute la machine en est changée.
Sur piste sèche et sans prendre trop d’angle j’ai eu la sensation de survoler la série avec une machine qui lève à l'accélération…


la journée du samedi se passe avec du t'attaquais toi ?
et du j'tire trop court...
je dis le samedi mais c'est tous le week-end une preuve en image du dimanche midi :


en regardant le ciel on se dit que l'avant dernière série du dimanche sera sûrement la dernière et ça sera confirmé en rentrant sur la piste!!!...


si vous regardez jusqu'au bout quand je suis à 20 à l'heure dans les courbes les points blancs qui rebondissent sur la piste c'est de la grêle...
je me suis dit que de toute façon je suis mouillé et comme ça je vais pouvoir voir tester le grippe de cette piste sans gros risques vu qu'il ni a plus que Franck et moi dessus...
Du grippe il y en a mais j'ai la tête comme un compteur à gaz et le nez qui coule...
un très bon week-end avec une très très bonne équipe merci à nos femmes pour tous, et aux copains qui sont quand même venu.

les photos bientôt...




SANDRO